Nathaly Coualy - Nam Prem Kaur

 

Artiste de formation (auteure, comédienne, humoriste seule-en-scène), Nathaly Coualy dont le nom spirituel est Nam Prem Kaur, s’est formée aux techniques d’acteur auprès de Jack Waltzer, des Cours Cochet-Delavene, aux techniques d’écriture au près de John Truby et de Pascal Légitimus. Formée à l’École de Kun Lun, aux enseignements de Pleine conscience-MBSR de Jon Kabat-Zinn, elle s’est trouvée par le ressenti du Kundalini Yoga et la pratique du Dahara, Kung-Fu de la Grande Image.

Coach, enseignante de Kundalini Yoga, certifiée par le Kundalini Research
Institute, elle est affiliée à la Fédération Française de Kundalini Yoga. Nathaly vous guide, individuellement, artistiquement et spirituellement. 

Elle vous accompagne sur le chemin de l’épanouissement et du bien-être. Très à l’écoute de ses élèves, leur sécurité est primordiale. Ses cours sont profonds et sincères. Son mot clé est la Joie ! 

Riche de ses diverses expériences, elle propose un accompagnement vers l’aisance, comment utiliser la vertu de votre timidité, ou s’appuyer sur la force de votre peur. Dans le travail d’écriture, elle vous oriente vers le choix du mot juste, vous invite à libérer la parole et l’expression, à vous servir de votre authenticité.

Avec Nathaly c’est l’expérience du vécu qu’elle met à la disposition de l’élève, à travers un travail profond et authentique. Comédienne, elle a surtout pratiqué l’exercice le plus difficile pour un acteur/actrice, celui de jouer seule en scène, ses one woman qu’elle a écrit avec la collaboration de Pascal Légitimus et de Bertrand Dicale. Ancienne animatrice tv, avec elle on ose, on casse les barrières, avec courage et avec bienveillance, elle vous fait travailler avec plaisir et la satisfaction de se découvrir des capacités surprenantes, de s’explorer pour mieux se rencontrer.

Son précieux outils est le Kundalini Yoga et ses contenants, un mélange dynamique de postures physiques, de respirations, de mouvements, d'étirements, de méditations, de mantra et de relaxation.

« Je suis faite de différentes cultures, de différentes couleurs, je suis métisse jusque dans mes enseignements. Rencontrez-vous, vous êtes unique et précieux ! »

Mon chemin

Ma vie est bel et  bien une histoire de corps et d’esprit, d’esprit et de corps.

 

Nous traversons tous des épreuves, qui font partie de notre parcours personnel et unique, notre chemin d’évolution.  Ce qui pour moi est le plus marquant, c’est que dès l'enfance, je me suis cherchée, je ne me sentais pas à ma place. Comme cette sensation d'être née par erreur.  Et plus je grandissais, plus l'entourage était d'une grande perfection pour me donner les épreuves nécessaires à me mener là où je suis aujourd'hui. 

Enfant,  adolescente, jeune adulte, j'étais dans l'incapacité de   savoir ce que je voulais faire de ma vie, de moi.  Mon père n’avait qu’une obsession : le baccalauréat ! L’école était devenu l’enfer, j’allais d’échecs en échecs scolaires, pourtant psychologue m’aurait bien plu et aussi, chanter, danser, jouer la comédie, mettre en scène. Mais il m'était interdit d'envisager de faire des études d'arts vivants.  Alors ce rêve je l'avais rangé, je l'avais oublié. J’ai quitté ma belle île papillon, au milieu de l’océan, la Guadeloupe, à l’âge de 18 ans.

J’inscris à mon parcours une très longue liste d’expériences professionnelles que j’ai décidé de vivre jusqu’au bout (mannequin, agent de mannequins, de photographes, directrice de casting, hôtesse de l’air, gérante de boutique, assistante de production, journaliste animatrice à la télévision, attachée de presse dans un ministère)

 Je ne savais pas encore le pouvoir des mots  et que le « sois belle et taie-toi» pouvait aussi s’entendre par « sois belle et t’es toi ».

 

Même ma jolie carrière de mannequin ne me comblait pas.

 Je ne savais pas encore le pouvoir des mots  et que le « sois belle et taie-toi» pouvait aussi s’entendre par « sois belle et t’es toi ».

Sur un plan plus personnel, mon rêve était le prince charmant, avoir des enfants, être mère, épouse mais la stérilité a accentué la déconnection d’avec mon moi profond, un vide que je comblais par différentes « expérimentations ». 

Mon fidele instinct de survie a très certainement été soutenu par mon gout pour la nature, ma naïveté qui a été un grand professeur, mon intérêt depuis toujours, pour la spiritualité, la psychologie et toutes sortes de philosophie orientale et occidentale.

Si la vie n’est qu’une grande pièce de théâtre alors, je devais en être la principale actrice.

 

A l’aube de mes 40 ans, j’ai rencontré le théâtre. A la fin de ma toute première représentation, mes premiers mots ont été : « Le miracle existe ! » Seule en scène, je m’étais dépassée, je m’étais rencontrée. Mon rêve enfoui était devenu réalité. Il ne me manquait plus qu’à danser avec moi.

J’étais devenue   comédienne.

La vie c’est l’occasion de se relever et de continuer à  Aimer.

 

Quelques années plus tard, les effets du décès de mon père et de mes grands-parents dans un espace-temps très proche, m’ont amené jusqu’au mariage, avorté en quelques mois. Ce fut le choc de plus, nécessaire à faire basculer mon existence. Réalisant que ma vie n’était nourrie que d’actes de survie, il me fallait enfin me résoudre à reconnaître ma responsabilité pour mes choix, et rompre définitivement avec l’habit de victime.  

Je devais à mon existence tout mon amour et ma dévotion.

C’est à ce moment que j’ai rencontré le Kundalini Yoga, le yoga de la conscience qui a été d’une évidence fulgurante. La prise en main de ma vie, ressentir un profond sentiment de bonheur et de joie enfin, vivre et ne plus survivre, être en contact avec soi, vivre en pleine conscience. Et surtout Être. Être chez soi, en Soi.

C’est à cet instant que j’ai décidé d’accompagner les êtres dans les épreuves qu’ils rencontrent en leur transmettant à partir de mes expériences, mes savoirs et mes conquêtes. Partager, donner, et continuer à me former et continuer à jouer, rire et à faire rire. Rien n’est jamais perdu, tout est gagnant, parce que nous ne passons jamais à côté de quoi que ce soit, ni de qui que ce soit.

Chaque être, chaque événement est l’occasion de grandir et de se rencontrer, d’évoluer, de pardonner et de se pardonner. La vie c'est l'occasion de se relever et de continuer à Aimer. 

Nathaly Coualy - Nam Prem Kaur

Hommage à Timoléon dit, Boubou qui nous assisté pendant nos séances. Il a rejoint le paradis des chats le 23 Juillet 2018. Akal Akal Akal (Akal veut dire immortel)

Réalisation & référencement Création site web yoga

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.